PubGazetteHaiti202005

Burkina: le militant Kémi Seba interpellé pour avoir insulté le président Kaboré

Photo

<h2><br />
<em><strong>Au Burkina Faso, les gendarmes détiennent Kémi Seba, militant franco-béninois et président d’Urgences panafricanistes, à Ouagadougou. Il avait participé, samedi 21 décembre, à l’université de Ouagadougou 1, à un débat houleux sur le franc CFA</strong></em>.</h2>

<h3>Au cours de ce débat le 21 décembre à l'université Ouagadougou 1 sur le franc CFA, le militant franco-béninois Kémi Seba avait traité le président burkinabè Roch Marc Christian Kaboré de « passoire politique ». Des propos mal accueillis par des jeunes proches du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès (MPP).</h3>

<h3>Pour Hervé Ouattara, le responsable du Front anti-CFA qui avait invité Kémi Seba à participer au débat, son interpellation marque les limites de la liberté d’expression au Burkina Faso.</h3>

<h3>« Pour nous, c'est une entrave à la liberté d'expression, déclare-t-il. Nous nous sommes battus pour cette liberté. Je pense que c'est au prix du sang que nous avons acquis cette liberté. Le président Kaboré est aujourd'hui le prix de cette lutte. Donc pour nous, arrêter Kemi Seba parce qu'il a juste traité le président Kaboré de "passoire politique", c'est revenir en arrière. L'attitude du régime actuel n'est pas pour favoriser le développement, l'expression de cette liberté ».</h3>

<h3>&nbsp;</h3>

<h3><strong>LA GAZETTE AVEC RFI</strong></h3>

 

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e