PubGazetteHaiti202005

Coupe d'Europe: les joueurs anglais qui ont raté leur tir au but sont victimes de racisme

@AFP

Depuis cette défaite en finale, le monde assiste à une vague de haine et de violences incroyables en Angleterre. Des bagarres dans des lieux publics, le passage à tabac des supporters italiens, jusqu'à des violences conjugales, sont, entre autres, les cas auxquels la police anglaise fait face depuis cet arrêt décisif de Donnarumma dans les tirs au but.

Le peuple anglais a vu ses espoirs de soulever un trophée pour la première fois après 1966 disparaître en finale de la Coupe d'Europe 2021. La Squadra Azzura a vaincu la sélection anglaise dans la séance des tirs au but, 3-2, et les 3 derniers tirs anglais ont été ratés respectivement par Rashford, Sancho et Saka. Des jeunes d'origine africaine qui n'ont pas disputé la compétition et qui ont été mis en fin de match uniquement pour les tirs au but.

Ces jeunes footballeurs sont la cible de propos racistes en public dans les commentaires sur les réseaux sociaux et en privé via des messages directs. Et bien sûr, sous couvert de l'anonymat. "Singe", "sale negro", "retourne dans les plantations" et autres sont les paroles qui leur sont envoyées. Des comportements qui ont fait réagir certaines personnalités et institutions.

La Fédération anglaise a déclaré : « Nous sommes dégoûtés de voir que des membres de notre équipe, qui ont tout donné cet été, ont ete soumis à des agressions discriminatoires en ligne après le match ». L'UEFA s'est aussi exprimée dans un communiqué qui dit qu'elle « condamne fermement les abus racistes à l'encontre de plusieurs joueurs anglais sur les réseaux sociaux après la finale, qui n'ont pas leur place dans le football ou la société ».

Des hommes politiques anglais ont aussi réagi. C'est le cas du Premier ministre anglais, Boris Johnson, qui a déclaré sur Twitter : « Cette équipe d'Angleterre mérite d'être accueillie comme des héros, pas d'être victime d'insultes racistes sur les réseaux sociaux ». Le Prince William a lancé un appel à ce que toutes les personnes concernées prennent la responsabilité de leurs actes.

Les joueurs ont aussi le support de leurs coéquipiers. C’est le cas de l'attaquant du Borussia Dortmund Haaland qui s’est exprimé ses sentiments, toujours sur Twitter : « Au lieu d’être applaudis pour avoir eu le courage de tirer les penaltys, ces jeunes hommes sont attaqués avec des insultes racistes. Ça me laisse sans voix ».

À noter que Saka (19 ans) n'avait jamais tiré un penalty dans sa jeune carrière, quant à Rashford (24 ans) et Sancho (21 ans) n'ont pratiquement pas joué le tournoi.

 

 

 

 

 

Par: Jean Obed SIBRUN

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments

Sport