PubGazetteHaiti202005

Déportation : l'OPC recommande à la chancellerie haïtienne d'engager des pourparlers avec le Mexique en vue de trouver un moratoire

.

L’Office de la Protection du Citoyen(OPC) se dit préoccupé par la déportation massive des compatriotes haïtiens. En ce sens l’OPC recommande à la chancellerie haïtienne d'engager des pourparlers avec les autorités américaines et mexicaines en vue de trouver un moratoire en faveur de ces milliers compatriotes exposés à une déportation en dépit des réserves exprimées par plus d'un. Par ailleurs, l'OPC dit noter que les migrants arrivés en Haïti ont été l'objet de plusieurs violations des droits humains notamment le non-respect de l'intégrité physique, morale et psychologique. Il demande aux autorités concernées de faciliter la réinsertion socioéconomique des déportés. 


 Des organismes de droits humains, des structures politiques ont élevé la voix, pour appeler les autorités américaines à faire respecter les droits de ces migrants, après que 
 des images choquantes montrant des agressions de plusieurs policiers frontaliers américains envers les migrants, notamment des Haïtiens.


«L'Office de la Protection du Citoyen (OPC), institution nationale indépendante des droits humains, exprime sa plus vive préoccupation fixe à la situation de plusieurs milliers de compatriotes haïtiens se trouvant à la frontière mexico-americaine plus précisément sous le pont Del Rio», lit-on dans une note de l'OPC.

L'OPC a fait savoir que «ces migrants désirant d'entrer sur le territoire américain commencent à être déportés par les autorités américaines».

 
L' institution dirigée par Me Renan Hedouville dit noter que les migrants arrivés en Haïti ont été l'objet de plusieurs violations des droits humains notamment le non-respect de l'intégrité physique, morale et psychologique. 


Selon l'OPC, même les catégories sociales les plus vulnérables notamment les enfants en bas âge et les femmes enceintes n'ont pas eu droit à un traitement spécial.


Pour l'OPC, les droits des migrants ont été violés, ils font face une situation dégradante. «D'autres, un sont encore sur la frontière mexico-americaine, vivent actuellement une situation, on ne peut plus, inhumaine», rapporte l'OPC. « abandonnés sans support, ils n'ont pas accès à l'eau potable, à la nourriture, aux soins sanitaires et violations des principes élémentaires de protection des migrants adoptés par les Nations-Unies», regrette l'Office de la Protection du Citoyen qui tient à souligner que l'une des causes de cette situation, considérée comme une tragédie, reste la mauvaise gouvernance qui s'installe dans le pays , depuis plusieurs décennies». 

« aujourd'hui, on assiste à une détérioration des conditions de vie d'existence en raison de l'irresponsabilité des autorités actuelles en matière de protection et de mise en œuvre des droits économiques, sociales et cultures», critique-t-il.

Fort de ces constats, l'OPC recommande à la chancellerie haïtienne d'engager des pourparlers avec les autorités américaines et mexicaines en vue de trouver un moratoire en faveur de ces milliers compatriotes exposés à une déportation en dépit des réserves exprimées par plus d'un. Il demande aux instances concernées de faciliter la réinsertion socioéconomique de ceux se trouvant actuellement sur le territoire national.

Arrivés en Haïti ce mardi, certains de ces migrants expliquent leurs péripéties. Une jeune femme a même révélé avoir eté violée.

 

 

 

Par Odneson Midy

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e