PubGazetteHaiti202005

Démission de Daniel Foote: « le gouvernement haïtien corrompu s’allie avec des gangs », selon l’ envoyé spécial des USA en Haïti 

Daniel Foote, ex envoyé spécial des USA en Haïti

L’envoyé spécial des États-Unis pour Haïti, Daniel Foote a remis sa démission ce mercredi 22 septembre 2021 au secrétaire d’Etat américain Antony Blinken. Dans une lettre musclée, le diplomate critique sévèrement le gouvernement américain d’avoir « (soutenu) le premier ministre de facto non élu, le Dr Ariel Henry » en faisant fi de ses recommandations. Il qualifie par ailleurs « le gouvernement haïtien (de) corrompu qui s’allie avec des gangs ».

 

Le diplomate Daniel Foote a tout balayé sur son passage. Dans cette lettre de démission, il a réglé ses comptes avec le gouvernement haïtien et le gouvernement américain accusé de vouloir « choisir le gagnant, encore une fois ».

 

Le diplomate s’en prend à l’administration Biden qui a carrément mis de côté ses propositions sur la crise haïtienne. «  Mes recommandations ont été ignorées et rejetées, lorsqu'elles n'ont pas été modifiées pour projeter un récit différent du mien », fait remarquer Daniel Foote estimant qu’ « Haïti ne peut tout simplement pas supporter l'injection forcée de milliers de migrants. Eux qui sont de retour manquant de nourriture, d' abri et d' argent car c’est un peuple, embourbé dans la pauvreté, otage de la terreur, des enlèvements, des vols et des massacres de gangs armés et souffrant sous un gouvernement corrompu qui s’allie avec des gangs ».

  

De plus, le diplomate américain dit « (ne pas arriver) à comprendre la déclaration publique de l’ambassade des États – Unis à Port - au - Prince et d’autres soutenant le Premier ministre de facto non élu, le Dr Ariel Henry, leader par intérim d'Haïti, qui continue à vanter son accord politique sur un autre accord plus large et antérieur dirigé par la société civile (l’Accord Montana) ». « Ils (les Haïtiens) ont besoin d'un véritable accord entre la société et les acteurs politiques, avec un soutien international, pour tracer une voie opportune vers la sélection démocratique de leur prochain président et parlement », estime-t-il.

 

 « L'orgueil qui nous fait croire que nous devrions choisir le gagnant, encore une fois, est impressionnant », écrit le diplomate faisant remarquer que ce cycle d'interventions politiques internationales en Haïti a constamment produit des résultats catastrophiques.

 

L'assistant du secrétaire d'état américain Wendy Sherman a confié au Miami Hérald que Daniel Foote voulait que les USA déploient des troupes en Haïti pour faire face aux gangs armés et au Kidnapping. Une option qui n'avait pas été retenue après évaluation.

 

 

Par : Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e