PubGazetteHaiti202005

« C’est scandaleux », réagit Joe Biden suite au traitement infligé aux migrants haïtiens

Joe Biden Président des Etats Unies

Le président américain Joe Biden est enfin sorti de son mutisme pour condamner ce vendredi 24 septembre 2021 le traitement infligé aux migrants majoritairement haïtiens bloqués et entassés sur la frontière américano-mexicaine. L’occupant de la maison blanche entend prendre de sérieuses dispositions pour sanctionner les auteurs de cet acte regrettable et éviter que des situations de la sorte se reproduisent. « Je vous le promets : ces gens paieront », a-t-il lâché selon les propos rapportés par le média américain CNN.

 

Muet depuis le début de la crise migratoire au niveau de la frontière américano-mexicaine malgré les diverses réactions de plusieurs organismes internationaux et de la vice-présidente des Etats-Unis Kamala Harris, Joe Biden est enfin sorti de son silence.  « C'est horrible ce que vous avez vu. Voir des gens comme ils l'ont fait, avec des chevaux, les pourchasser, des gens attachés, c'est scandaleux », a lâché Joe Biden aux journalistes américains et étrangers faisant ainsi son premier commentaire sur la situation.

 

« Ces gens paieront »

 

Dans sa prise de parole, le président américain Joe Biden a assuré qu’il prendrait de sérieuses dispositions pour sanctionner les coupables de cet acte odieux. « Je vous le promets : ces gens paieront », a déclaré Biden aux médias américains, soulignant qu’une enquête est en cours en ce moment et qu’il y aura des conséquences. « Ils envoient le mauvais message dans le monde entier. Ils envoient le mauvais message à la maison. Ce n'est tout simplement pas ce que nous sommes », ajoute-t-il.

 

Une enquête a été lancée après que la vidéo montrant  des agents de la patrouille frontalière faisait le tour des réseaux sociaux. Plusieurs hauts responsables de l'administration et démocrates du Congrès ont exprimé leur indignation face aux images qui semblent montrer des agents d'application de la loi à cheval, y compris les autorités se balançant de longues rênes près des migrants qui ont traversé la frontière près de Del Rio. Par conséquent, le ministère de la Sécurité intérieure a temporairement suspendu l'utilisation de la patrouille à cheval.

 

Répondant à la question s'il assume la responsabilité de ce qui s'est passé à la frontière, Biden a répondu affirmativement. « Bien sûr », a déclaré Joe Biden ajoutant « Je suis le président ».

 

 

 

Par : Daniel Zéphyr avec CNN

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e