PubGazetteHaiti202005

De concert avec le PNUD, l’OPC lance le projet de vulgarisation des droits des détenus. 

.

Lancement ce mercredi 13 octobre dans les locaux de l'OPC du « Projet de vulgarisation des normes juridiques de garanties judiciaires, la responsabilité des bureaux d'assistance légale et de promotion des droits des détenus ». Cette cérémonie s'est déroulée en présence de plusieurs personnalités dont le chef du Programme « Accès à la justice », du représentant PNUD en Haïti, les représentants des ONG et de la société civile. Selon la Directrice générale de l'OPC, Yolande Moyard Joseph, ce projet vise de manière spécifique à sensibiliser les détenus, les acteurs, la population en général sur le respect  des droits des personnes accusées et détenues
 
« Nous avons le plaisir de lancer conjointement avec le PNUD le projet se rapportant à la vulgarisation des normes juridiques de garanties judiciaires, la responsabilité des bureaux d'assistance légale et de promotion des droits des détenus », a déclaré le protecteur du Citoyen, Renan Hédouville qui indique que « ce projet s’inscrit dans le cadre de la signature du protocole d’accord que nous autres au niveau de l'OPC que nous avons signé avec le PNUD le 15 juin 2021 ».
 
Le protecteur a rappelé l'une des attributions de l'OPC qui est celui de faire respecter les droits des individus mis en garde-à-vue dans les commissariats et sous-commissariats ainsi que ceux des détenus dans les prisons et aussi surtout veiller à l’exécution par l’administration publique des décisions définitives de justice prononcées à l’endroit des détenus.
 
Selon le Protecteur Renan Hédouville, les chiffres publiés par l’administration pénitentiaire nationale sont estimés à 11 250 de personnes qui sont privées de liberté. Sur les 11 250, ajoute Renan Hédouville, il n’y a que 2014 condamnées; ce qui représente sensiblement 18% des personnes condamnées et 82% de personnes qui sont en détention préventive prolongée.
 
Le pénitencier national comprend 3693 personnes soit 362 condamnées avec un pourcentage sensiblement à 9%. Au niveau de la prison centrale, selon les données fournies par la direction de l’administration pénitentiaire, il y a 10% des personnes condamnées et 90% des personnes qui sont en détention préventive prolongée.
 
« Ces personnes qui sont en détention préventive prolongée, sont des oubliées, des personnes qui sont prises en otage par le système judiciaire, soit au niveau d'un tribunal de première instance, soit au niveau de la cour d’appel ou soit à la cour de cassation », a souligné le protecteur.
 
 
Parallèlement, le chef du Projet «  Accès à la justice », Paolo DELMISTRO dit saisir cette occasion de célébration pour renouveler le soutien du Programme des Nations-Unies pour le Développement ( PNUD) et de ses bailleurs de fonds.
 

 

 

Par: Fenel Pélissier

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e