PubGazetteHaiti202005

12 ans après le séisme du 12 janvier 2010, Haïti est toujours hautement vulnérable…

Credit photo: AFP/LISANDRO SUERO

Ce 12 janvier 2022 fait exactement 12 ans depuis qu’un puissant séisme de magnitude 7,3 sur l’échelle de Richter a secoué Haïti, le 12 janvier 2010, causant la mort de plus de 200 000 personnes et faisant des milliers de blessés.

12 ans après ce cataclysme, alors que les Haïtiens en gardent encore les séquelles, le pays n’est pas devenu moins vulnérable aux risques sismiques, alerte un expert qui invite la population à rester sur ses gardes.

Durant l’année 2021 dernier (de janvier à décembre), pas moins de 1647 secousses sismiques de magnitudes comprises entre 1,0 et 7,2 ont été enregistrées sur l’ensemble du territoire national soit une hausse de 230 % par rapport à l’année 2020, selon le dernier rapport du bureau des mines et de l’énergie.

Selon le directeur général du bureau des mines et de l’énergie, l’ingénieur géologue Claude Preptit, l’augmentation de ces répliques sismiques sont la conséquence du séisme majeur du 14 août 2021 qui avait frappé le Sud du pays toutefois il a expliqué qu’un nouveau séisme est à craindre en particulier dans la Grand-Anse où plusieurs secousses ont été enregistré dans la mer.

«  Ces secousses enregistrées dans les eaux de la Grand-Anse ont peut-être activé de nouvelles failles dans la mer de cette région et ces failles ont un potentiel sismique de 7,2 », indique l’ingénieur Claude Preptit précisant que « si ces failles s’activent, étant donné qu’elles se trouvent dans la mer, elles sont susceptibles de provoquer un puissant séisme suivi d’un tsunami dans la côte nord de la presqu’île du sud ».

Claude Preptit rappelle aussi que le degré élevé de risque pour que le grand nord pays soit touché par des grands séismes. Il invite les autorités compétentes à agir au plus vite pour réduire la vulnérabilité de la population en faisant de travaux pour améliorer notamment les constructions, faire des campagnes de sensibilisation et préparer d’éventuelles réponses en cas de séisme majeur.
 
Tenant compte du fait que Haïti est toujours très vulnérable aux séismes, l’ingénieur géologue Claude Preptit a plaidé en faveur d’un plan national en vue d’une meilleure connaissance de la sismicité locale et de sensibiliser sur les risques sismiques.

 

 

Kervens Adam PAUL

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on May 19, 2022
Le sélectionneur haïtien, Jean Jacques Pierre, a publié ce mercredi 18 mai une liste de vingt deux (22) joueurs en vue des prochains matchs de la sélection haïtienne de football du 4 au 14