PubGazetteHaiti202005

A l’Arcahaie, Ariel Henry appelle les Haïtiens à s’inspirer du drapeau pour retrouver « l’esprit unitaire »

Le Pm Ariel Henry à l'archaie, ce 18 mai 2022

Le premier ministre Ariel Henry, accompagné de plusieurs membres de son gouvernement à l’Arcahaie, a commémoré ce mercredi 18 mai 2022, la fête du drapeau en présence d’un parterre de citoyens et concitoyens. Dans la mêlée, le chef du gouvernement a prêché l’unité tout en demandant aux forces vives de la nation de prendre exemple du modèle légué par nos ancêtres.


Cette cérémonie de commémoration a débuté avec une offrande florale déposée par le premier ministre Ariel Henry aux pieds des statues du père de la nation haïtienne, Jean-Jacques Dessalines et de Catherine Flon en signe de témoignage de reconnaissance de la Nation pour cette terre commune qu'ils nous ont léguée.

Photo

Cette cérémonie a poursuivi son petit bonhomme de chemin avec la traditionnelle messe de requiem à la paroisse St Pierre de l’Arcahaie où un grand dispositif de sécurité a été conçu pour faciliter la circulation des convois et des participants. Une forte présence policière a été remarquée depuis Port-au-Prince jusqu’à l’église.

Photo


Pour ce 219e du bicolore haïtien, les Archelois étaient réticents au tout début à se masser autour de la place de la ville et à se présenter au contour de la paroisse St Pierre de l’Arcahaie pour la messe de requiem où le révérend père Jean Mary Louis n’a cessé de demander aux protagonistes de la crise socio-politique de trouver un consensus afin de mettre fin aux déchirements.

Photo

Le religieux a encouragé les citoyens à revoir certaines pratiques qui, selon lui, sont dégradantes pour l’honneur du bicolore haïtien. « Il faut une prise de conscience afin que les prochains 18 mai soient commémorés dans la paix et la réconciliation », a-t-il souhaité. Après la messe, le rendez-vous était donné sur la place d’Arcahaie.

Les parades des agents de la Police Nationale d’Haiti et celles des forces armées d’Haïti étaient au rendez-vous. Les danses folkloriques et défilés de différents groupes invités à l’occasion étaient à couper le souffle. L’Arcahaie était acquis à la cause du bicolore haïtien.

Photo

L'unité, c'est l'essentiel à l'Arcahaie, les discours et les activités culturelles vantant les hauts faits d'armes des ancêtres pleuvent et greffent sur le visage de certains un sentiment de fierté passagère les portant à surpasser les lots du quotidien haïtien.

Du nouvel agent intérimaire de la commune de l’Arcahaie Jean Edner Gilles, en passant par le recteur de l’Université d’Etat d’Haïti Fritz Deshommes, jusqu’au premier ministre Ariel Henry, toutes les autorités qui ont défilé au lutrin reconnaissent la nécessité d'un changement de cap en Haïti après 219 ans de soubresauts et de déchirements entre les fils du pays.

Photo

« En ce 18 mai 2022, nous sommes venus nous recueillir, nous remémorer la grandeur d’âme, l’esprit collectif, le sens du sacrifice de ces femmes et de ces hommes qui nous ont légué cette terre de liberté », a soutenu Ariel Henry dans son discours de circonstance.

 

Appelle à l’unité

 

Si la situation socio-politique démontre un pays délétère, en proie de gangs armés, Ariel Henry prône l’unité en vue d’un changement de cap. 


« Notre drapeau, fruit d’un consensus national, doit nous inspirer, afin de retrouver cet esprit unitaire, indispensable pour la survie de la nation. Nous devons bannir autour de nous les divisions qui nous rongent et minent la stabilité de notre pays », croit le premier ministre Ariel Henry.


« Nous devons cesser les divisions qui ne nous mèneront nulle part. Catherine Flon avait démontré l’exemple en cousant le drapeau. Recousons notre drapeau. Notre société est déchirée », a clamé Ariel Henry qui précise qu’il est du devoir de cette génération de créer un pays impartial, équitable.

« Réalisons un autre 1803 et un autre 1804 dans l’entraide afin de mener une grande bataille pour l’éducation, la science, le progrès et le développement », a-t-il déclaré.


Ce changement de cap passe aussi par la réalisation des prochaines joutes électorales afin de renouveler le personnel politique devant signifier dans la foulée un retour à l’ordre démocratique. A ce sujet, Ariel Henry dit déterminer à créer des conditions. « Le gouvernement travaille sans relâche pour créer des conditions de sécurité », a-t-il assuré.


Par ailleurs, le chef du gouvernement croit qu’il est « impératif de renforcer le cadre de dialogue permanent, institutionnel, inclusif entre nous Haïtiens, en vue de partager les idéaux du vivre-ensemble, du bien commun, de l’amour pour cette terre qui nous est si chère et que nous avons le devoir de reconstruire ensemble ».

Ce 18 mai était aussi la fête de l’université. Ariel Henry en a profité pour plaider en faveur du renforcement et de la reconstruction de l’université d’Etat d’Haïti.

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Post on Jun 27, 2022
Pour le lundi 27 juin 2022, le taux de référence est fixé à 113,62 gourdes pour 1 dollar américain.  

Sport