PubGazetteHaiti202005

Assassinat de Jovenel Moïse : le principal suspect Joseph Félix Badio est un ami de Martine Moïse, révèle Pierre Espérance 

Pierre Espérance, directeur exécutif RNDDH

Intervenant ce mardi 5 avril 2022 à l’émission « Le Rendez-vous avec Volcy Assad », le directeur exécutif du réseau national de défense des droits humains (RNDDH) Pierre Espérance a révélé l’envers du décor de l’assassinat de Jovenel Moïse. Selon le militant de droits humains, le principal suspect dans l’assassinat de Jovenel Moïse, Joseph Félix Badio est un ami de Martine Moïse, l’ancienne première dame.


Ce mardi, invité à l’émission « Le rendez-vous avec Volcy Assad » sur Gazette Haïti, Pierre Espérance a fait un ensemble de révélations concernant l’assassinat de l’ex président Jovenel Moïse. Selon le directeur exécutif du réseau national de défense des droits humains (RNDDH), Joseph Félix Badio présenté par la Police Nationale d’Haïti comme l’un des principaux suspects dans cette affaire avait de sérieux rapports avec la famille présidentielle dont l’ancienne première dame, Martine Moïse.

« Joseph Félix Badio connaît très bien Martine et Jovenel. L’ancienne première dame a l’habitude de se retrouver dans la même voiture que Joseph Félix Badio ainsi qu’un autre ami de celui-ci quand Martine souhaite se rendre chez des hougans », a révélé Pierre Espérance soulignant que Joseph Félix Badio était pressenti comme ministre de l’intérieur dans le gouvernement de Ariel Henry. 

« Martine Moïse, l’autre suspect »

Victime lors de cette nuit noire qui a emporté son mari, Martine Moïse a été sauvée in extremis. Atteinte de plusieurs projectiles selon ses dires, Martine Moïse a été laissée pour morte par un « commando composé de Colombiens et d’Haitiano-américains ». Pierre Espérance, visiblement peu convaincu par le fil de l’histoire voit en Martine Moïse, un « suspect ».

« Je pense que Martine est l’un des suspects. Si j’étais juge d’instruction, en charge de ce dossier, je ne la laisserais pas aussi libre de ses mouvements », a déclaré Mr Espérance. 


S’agissant de sa version des faits où elle déclare avoir été atteinte de 8 projectiles, Pierre Espérance croit que c’était une information donnée à chaud par l’épouse de Jovenel Moïse. « Si elle souhaitait en parler maintenant, je ne crois pas qu’elle dirait avoir été atteinte d’autant de projectiles », a poursuivi le militant de droits humains. Il rapporte que Martine Moïse a indiqué au juge de paix faisant le constat qu’elle est sortie de la chambre pour s’asseoir sur un escalier, après l’assassinat de son mari.

« Il y a trop de contradictions dans ses déclarations », pense Pierre Espérance. Selon lui, cela alimente beaucoup plus de doutes à l’égard de l’ex-première dame même s'il croit que l'ex président Michel Martelly est l'auteur intellectuel du crime. 

Dimitri Hérard était responsable de l’USGPN sous l’administration de Jovenel Moïse. Après l’exécution du président, il a été arrêté et est actuellement écroué au pénitencier national. 

Toutefois, selon Pierre Espérance, Dimitri Hérard, était un protégé de Martine Moïse. « Ils sont très très proches », a révélé M. Espérance sans en dire davantage. 

 

Les faits révélés par le directeur exécutif du réseau national de défense des droits humains Pierre Espérance sont d’autant plus troublants qu’inquiétants. Entre-temps, les velléités pour l’aboutissement de l’enquête sur l’assassinat de Jovenel Moïse ne sont pas évidentes. L’actuel juge en charge Merlan Belabre n’a toujours pas le dossier.

 

 

 

Par: Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on May 19, 2022
Le sélectionneur haïtien, Jean Jacques Pierre, a publié ce mercredi 18 mai une liste de vingt deux (22) joueurs en vue des prochains matchs de la sélection haïtienne de football du 4 au 14