PubGazetteHaiti202005

La Banque mondiale approuve 75 millions de dollars pour soutenir la création d'emplois en Haïti

.

La banque mondiale soutient la création d’emplois en Haïti. A travers un communiqué paru le 28 septembre 2021, elle a informé que son conseil d’administration a approuvé un don de 75 millions de dollars de l'Association internationale de développement (IDA) pour le  « Projet d'emplois dans le secteur privé et de transformation économique (PSSJET) » en Haïti.  L'accompagnement de 4 000 entreprises, l'augmentation de la résilience de 51 000 emplois et la création d'environ 10 000 emplois, sont entre autres les résultats attendus dans le cadre de ce projet.

 

La Banque mondiale veut faire des heureux dans le secteur privé des affaires. Dans le but d’accompagner près de 4 000 entreprises, augmenter la résilience de 51 000 emplois et créer environ 10 000 emplois, le conseil d’administration de la banque mondiale a approuvé 75 millions de dollars pour soutenir la création d’emplois en Haïti. « Ce projet vise à contribuer à la demande de main-d'œuvre en soutenant les micro, petites et moyennes entreprises (MPME) », peut-on lire dans le communiqué.

 

 « Haïti a connu un cycle de faible croissance et de réduction de la pauvreté limitée en raison de fréquentes contractions économiques.  La pandémie de COVID-19 a aggravé une situation déjà difficile », a déclaré Laurent Msellati, chef des opérations de la Banque mondiale en Haïti qui précise que ce don contribuera à stimuler la croissance du secteur privé haïtien, en mettant l'accent sur les entreprises dirigées par des femmes. 

 

Pour le chef des opérations de la banque mondiale, l'objectif principal de ce projet est de créer des emplois en améliorant l'accès des MPME aux services de financement et de développement commercial.  « Encourager la croissance de ces petites entreprises haïtiennes est essentiel pour aider le pays à sortir du « piège de la pauvreté », fait-il remarquer tout en croyant mordicus que la croissance des MPME peut endiguer la violence et créer un avenir plus positif pour le peuple haïtien. 

 

Ces dernières années, le secteur privé a été touché par des crises socio-politiques successives.  La pandémie de COVID-19 et le séisme du 14 août 2021 ont aggravé l'environnement des affaires déjà difficile. 

 

 « En se concentrant sur l'emploi du secteur privé et la transformation économique, le projet s'inscrit dans le plan de relance économique post-COVID-19 qui vise à donner une forte impulsion à la croissance et à la création d'emplois sur la période 2020-2023 », a déclaré Michel  Patrick Boisvert, ministre de l’économie et des finances laissant croire qu’au démarrage du projet, une attention particulière sera portée aux micro, petites et moyennes entreprises dans les zones touchées par le séisme afin de leur permettre de bénéficier plus rapidement d'un meilleur accès au financement et aux services d'accompagnement.

 

Ce projets devrait contribuer à la relance économique et à la création d'emplois durables et résilients.  Il soutiendra également la résilience et la croissance des chaînes de valeur, grâce à l'amélioration des services de développement des entreprises et un meilleur accès aux ressources financières, conclut le communiqué. 

 

 

 

Par : Daniel Zéphyr

Category

Politique

Culture

Economie

Sport

Post on Oct 20, 2021
Après 2 défaites enregistrées lors des 2 premières journées de la compétition face au Bayern Munich (0-3) et au Benfica (3-0), le club catalan a réussi à vaincre le Dynamo Kiev pour son 3e