PubGazetteHaiti202005

Port-au-Prince : 55 000 enfants privés d'école, suite à la guerre des gangs en avril dernier, selon l'UNICEF

@gazettehaiti.com

En raison des rivalités entre les groupes armés, 55 000 enfants sont privés d'école, a annoncé, ce jeudi 23 juin 2022, le Fond des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF), dans un communiqué de presse.

Les affrontements entre les groupes armés ont privé beaucoup d'enfants d'école. En effet, selon le Fond des Nations Unies pour l'Enfance (UNICEF) dans un communiqué de presse du jeudi 23 juin 2022, près de 55 000 enfants sont dans l'impossibilité de retourner à l'école après la crise sécuritaire d'avril où des groupes armés s'affrontaient. Plus de 500 sur 976 écoles évaluées sont dysfonctionnelles ou inaccessibles, tandis que 54 d'entre elles sont complètement fermées depuis plusieurs mois. 

Une évaluation menée entre avril et mai dans les quartiers défavorisés et difficiles d'accès, tels que Cité Soleil, Croix-des-Bouquets, Delmas, Pétion-ville et Tabarre, a révélé qu'une école sur trois est la cible d'actes de violence et une école sur quatre est dysfonctionnelle dans l'aire métropolitaine de Port-au-Prince, rapporte l'UNICEF.

Pour le représentant de l'instance des Nations-Unies en Haïti, Bruno Maes, «  les écoles sont des temples du savoir d'où des milliers d'enfants viennent apprendre, jouer entre amis et bâtir leur avenir et celui de la nation. Les écoles ne doivent en aucun cas être la cible de violence ou servir de bases pour des groupes armés ».

Pourtant, les violences des gangs ont causé la diminution du nombre d'élèves dans les salles de classe. Avant la crise sécuritaire en avril, on comptait 270 000 élèves dans les salles de classe, et ces 270 000 sont passés à 210 000 en mai. Près de 8% des écoles évaluées sont encore occupées par des bandes armées pour la plupart et par des familles déplacées, selon le ministère de l'Éducation nationale et de la formation professionnelle (MENFP)

Au moins 92 civils ont été tués et 113 autres blessés, près de 17 000 personnes ont été déplacées lors des violents affrontements qui ont opposé les groupes armés rivaux depuis le 24 avril dernier, estime l'Organisation Internationale de Migration (OIM). Un demi-million d'enfants avaient été privés d'éducation, 

D'après M. Maes, cette situation n'est pas sans conséquence. «  La fermeture des écoles expose les enfants les plus vulnérables aux abus des violences et asu recrutement par les gangs. C'est le cercle vicieux de la violence qui conduit à la fermeture des écoles, qui elle, conduit les enfants dans les rues où ils sont facilement recrutés, ce qui plus tard va encore alimenter la violence », a déploré le représentant de L'UNICEF. 


Par Gazette Haïti News

Category

Politique

Culture

Economie

0 comments
Post on Jul 05, 2022
Pour le mardi 5 juillet 2022, le taux de référence est fixé à 114,23 gourdes pour 1 dollar américain.  

Sport